Retour sur Granville... et ceux qui n’y étaient pas !

mardi 30 juin 2015
Mis à jour le lundi 29 juin 2015

4èmes - Activité "Le radeau d’Archimède" et sa sortie

Lors de la semaine à Granville, 14 élèves de 4ème étaient restés au collège.

En 3h durant les cours de mathématiques, nous avons essayé avec nos moyens de travailler autour d’une activité "nautique" :

  • Conception d’un radeau à l’aide de matériaux de récupération (concept, plans, propositions d’assemblage...)
  • Présentation et étude succincte de la poussée d’Archimède, mobilisation des savoirs sur les volumes et unités (interdisciplinarité, entre mathématiques et sciences physiques)
  • Sortie le vendredi 29 mai, entre 10h35 et 11h30, à l’étang d’Athis de l’Orne pour tester les radeaux assemblés (chez eux et en classe).
  • Objectif (sans compter les aspects ludique et pédagogiques) : le radeau doit pouvoir supporter sur l’eau 2,5 kg de charge supplémentaire !

En simplifiant les volumes des coques de radeau, les calculs devaient permettre de prévoir si l’objectif serait atteint.

Un document théorique avait été distribué aux élèves, et une fiche technique à compléter devait être rendue à l’issue de l’activité. Je m’étais essayé à l’exercice et j’avais proposé une fiche-type pour exemple aux élèves.

Fiche de présentation de l’activité (introduction de la poussée d’Archimède) :

PDF - 188.9 ko

Fiche de suivi d’un élève :

PDF - 969.8 ko

Exemple de correction proposé aux élèves :

PDF - 1.6 Mo

Les travaux ont vite été mis en route (les calculs furent moins plébiscités...), et des projets des plus incertains aux plus audacieux ont vu le jour. Félicitations aux élèves pour avoir mis du cœur à l’ouvrage ! Finalement, tous les radeaux furent viables, l’objectif étant atteint. Le plus difficile fut sans doute de convaincre les élèves de revenir au collège...

Voici ci-joint quelques documents et des images de cette aventure, sans doute trop courte pour une première, qu’il faudra renouveler à l’occasion !

M. MAUDUIT, mathématiques

Les prototypes... :

Les mises à l’eau :

Coulera, coulera pas ? Il flotte ! ("fluctuat nec mergitur...")

Mots-clés